AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
There is no reason below the skirt feat Lux S. Lidell



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Messages : 573
Origine du personnage : Chimère : Valkyrie
Alignement : Chaotique Mauvais
Emploi : PDG de Dawson Productions et reine des Chimères



Your Soul
♠ Pouvoirs: La putréfaction : Quand la Reine pose sa main sur un être vivant, celle-ci peut décider de putréfier sa peau ainsi que tous les autres organes qui seront à proximité. La largeur du champ d'action ne dépasse pas la paume de sa main et l'effet de ce pouvoir fonctionne que quelques minutes après quoi sa victime retrouve une apparence normale. La putréfaction ne peut en aucun cas tuer, mais seulement handicaper plus ou moins gravement l'adversaire.
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The nightmare stalker

Message27.01.16 5:08



There is no reason below the skirt.



ft. Lux S. Liddell,




Un sujet presque tabou pourtant elle s'apprêtait à aller au-delà de ses préjugés. L'envie l'a poussa. Assise sur sa banquette de style louis XVI, elle sortit son ordinateur portable et le posa sur ses jambes. Explorant les confins du web, elle tomba sur le site d'une escorte avec des charmes bien séant. Tragiquement célibataire depuis six mois, il était temps de passer à autre chose. Elle voulait désormais profiter pleinement de ses atouts et de son célibat. Elle envoya rapidement un mail à Lux lui indiquant d’être classe suivi de sa description physique et vestimentaire. Elle n’accepterait personne avec une tenue débraillée. Le choix de la tenue entière revêt d’une importance capitale pour la reine. Par échange en vint, le lieu de rendez-vous et l’horaire. Elle enleva l’ordinateur de ses genoux, le rendez-vous était convenu à 20h à l’hôtel The Esplanade. Montant les escaliers de sa demeure pour accéder à la salle de bain, un nœud de questions vint l’embrouiller. Était-elle capable de passer à l’acte ? De sentir un autre corps que celui de son amant ? La cicatrice invisible de son cœur ne sera jamais refermée. Elle s’emplit de haine à mesure que le temps passe. Jamais elle n’oublierait les personnes fautives de son accablement. Elle pouvait compter deux fêlures, la mort de ses parents et la mort de son amant. Chassant rapidement ses idées noires, elle prit une rapide douche, elle avait passé trop de temps à inspecter chaque millimètres des photos  de Lux à la recherche d’indices sur sa personne. Lilith n’aimait pas vraiment l’inconnu. Elle contrôlait sa vie de manière drastique, en organisant chaque aspect. Cette nouvelle rencontre chamboulait son planning. Certains désirs sont instinctivement irrationnels. Elle choisit avec soin chaque détail vestimentaire. Pour sous-vêtement, elle sortit la lingerie fine noire. Pour vêtements, une jupe crayon noir et un chemisier transparent noir.  Elle était sobre mais classe. Le maquillage lui prit un temps fou, faire son trait d’eye-liner paraissait mission impossible. Même pour une chimère doublement millénaire cette action est un exploit. Habituée au fard et au simple mascara sur les yeux, son regard de biche était parfaitement symétrique. Un maquillage léger lui suffisait pour mettre en valeur sa beauté naturelle.

Le bruit de ses bottines à talons aiguilles tambourinait le marbre des escaliers. Il était temps de partir, elle tenait à arriver la première. Pas par preuve de ponctualité mais de méfiance. Chaque angle de la chambre devait être crontrôlé. Cette "Shadow" pouvait même être une ennemie. Elle ne croyait pas au complot à chaque coin de rue, elle était juste méfiante. Elle prit les clefs de sa jaguar cabriolet de 1949. Un petit bijou de ferraille, une de ses merveilles mécaniques. Elle affectionnait cette voiture plus que n’importe quelle chimère. Circonstance chique, voiture clinquante. Paradant du Yorkville  au Dowtown de Toronto avec son bolide, elle se gara devant l’hôtel, d’une architecture majestueuse. Cet endroit ne dénotait pas avec le manoir de Lilith, bien qu’il soit plus petit que l’hôtel. Elle aimait le luxe et ne s’en cachait pas. Laissant les clefs de sa précieuse jaguar au réceptionniste, elle alla à l’accueil. Ne se privant pas de passer devant un couple, elle demanda sèchement les clefs de sa chambre à l’agent d’accueil. La chambre prise au nom de Reagan Dawson donnait sur le lac Ontario. Elle choisit une des plus luxueuses. Elle était mal à l’aise dans un endroit à la luxure inexistante. Entrant dans la chambre, elle commença son inspection. La décoration était classique d’un hôtel opulent. L’or se mêlait à chaque meuble et décoration. Elle inspecta d’abord la salle de bain. Hormis les savons et autres goodies, il n’y avait rien d’anormal. La chambre ne faisait pas exception. Les chances pour que Lux soit une ennemie se réduisait. Voyant un menu sur le guéridon, elle commanda immédiatement deux bouteilles. Un Montrose de 1989 et Nikka Taketsuru de 17 ans d’âge. Lisant la carte, elle marmonna « Élu à plusieurs reprises meilleur blended malt au monde, le Taketsuru 17 ans rend hommage au père du whisky japonais Masataka Taketsuru. Crémeux, très fruité et chocolaté». La reine sourit.  Elle avait pris la deuxième pour les origines asiatiques de Lux. Très cliché comme clin d’œil à ses  origines. Elle espérait un quiproquo pour amener Lux à parler d’elle-même. Quelqu’un toqua à la porte et se présenta comme étant le serveur. Impatiente, Lilith ouvrit la porte elle-même. Laissant le serveur entrer, il posa sur la table le seau à champagne avec deux flûtes ainsi que le whisky suivi de deux verres. La reine fit un geste de la main au serveur pour lui ordonner de partir. Promptement après son départ, Lilith arrangea la table mettant en évidence le whisky ainsi que les deux verres. Avant de placer la bouteille de champagne, elle se servit une flûte. Libre de ses mains, elle alluma la télé mettant une chaîne de musique jazz/blues. Bang Bang de Nancy Sinatra retentissait dans toute la chambre, Lilith était à sa quatrième flûte. La bouteille trônait au milieu de la table. Son verre était vide. Se sentant d’humeur festive, elle posa immédiatement son verre et prit la bouteille à la place. La musique lui rappelait les folles années de l’âge d’or. Enivrée par l’alcool, elle se mit à chanter sur Bang Bang imitant à chaque « Bang » de sa main. La musique prit fin, son délire aussi. Elle s’adossa sur le lit, bouteille à la main, attendant son amante d’un soir.
 


EDIT : J'ai juste changé la taille de police ^^

© kiri



Dernière édition par Lilith R. Dawson le 14.02.16 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 648
Origine du personnage : Nocturne
Alignement : Neutre
Emploi : Escort girl



Your Soul
♠ Pouvoirs:
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The nightwatcher

Message04.02.16 6:30



There is no reason below the skirt



ft. Lilith & Lux


Une autre soirée, un autre client. Ou dans ce cas-ci, plutôt une autre cliente dont tu n'as jamais entendu parler avant de recevoir son mail. À l'exception de quelques instructions sur ton habillement, l'heure du rendez-vous et surtout le lieu, il ne faut pas te faire un dessin pour savoir ce qui va se dérouler cette nuit. Un hôtel luxueux et le nom que tu dois demander à la réception afin de rejoindre la chambre de ta nouvelle cliente. Si ce genre de demande express t'es rarement adressée, dans ces moments-là tu as l'impression qu'on te prend pour une «simple» prostituée avec qui on ne s'embête pas avec les détails, il t'arrive tout de même de les accepter selon tes envies ainsi que ton humeur. Pour cette cliente, c'est son jour de chance, car tu mets à peine quelques minutes à te décider de confirmer le rendez-vous. De toute façon tu n'as pas envie de passer ta nuit à chasser et encore moins de la passer seule dans ton grand appartement que tu trouves désespérément vide. Un jour ou l'autre, tu devras peut-être envisager de vivre avec un colocataire si tu n'as pas envie d'avoir l'impression que tu es une éternelle solitaire. Pour une personne aussi sociable que toi, ton choix de vie est assez surprenant.

Une robe noire et blanche, une paire de talons hauts, un sac à main assortie à ta robe ainsi qu'un maquillage sobre - à quoi bon te peinturlurer le visage quand tu sais très bien ce qui t'attend -. Te voilà prête à te rendre à ce fameux hôtel. Un petit tour en taxi plus tard puisqu'il est hors de question que tu te balades en ville en robe et en talons hauts dans les rues enneigées de la ville, tu pénètres à l'intérieur de l'établissement qui ne fait pas dans la discrétion au niveau de la décoration. C'est que le mot subtilité et luxe ne vont pas du tout ensemble. Étaler ses richesses aux yeux du monde est toujours plus agréable et gratifiant... À peine prononces-tu le nom de ta cliente qu'un des employés te guide jusqu'à la bonne chambre comme s'il avait été mis au courant dès le départ que celle-ci attendait quelqu'un pour la soirée. Une fois devant la porte, tu le remercies poliment pendant qu'il te remet entre les mains une carte d'accès. Tu attends quelques secondes qu'il se soit éloigné vers l’ascenseur pour toquer contre la porte afin d'annoncer ta présence à l'autre femme, puis de glisser la fameuse carte d'accès dans la «serrure». Au moment où tu ouvres la porte, tu tombes sur un drôle de spectacle. Tu n'as pas le temps de reconnaître la chanson qui vient de prendre fin que tes yeux se posent sur une femme blonde adossée contre le lit avec en bonus une bouteille de champagne à la main. D'accord, c'est assez inusité, mais tu n'es pas au bout de tes surprises.

- Mademoiselle Dawson? Tu fais un pas à l'intérieur avant de refermer la porte derrière toi. Alors que tu t'approches un peu plus de la jeune femme, tes yeux distinguent de mieux en mieux les traits de son visage. Tes sourcils se froncent sans même que tu t'en aperçoives. Ton instinct te hurle de tourner les talons et de quitter cette chambre puisque tu n'as pratiquement aucun doute sur la véritable nature de ta cliente. Inutile de t'assurer de son alignement, la majorité des dirigeants des différentes créatures surnaturelles du Plan Matériel ne s'embêtent pas à cacher leur visage. Pourtant, tu restes là. Au fond, t'es peut-être suicidaire Lux. Ou dois-je vous appeler la Reine des Chimères? Ta voix se fait un tantinet plus dure, tu maintiens une distance raisonnable entre elle et toi. Bien entendu, en prononçant cette phrase, tu lui confirmes du même coup que tu n'es pas qu'une simple mortelle sans défense, mais d'un autre côté, la Reine n'est certainement pas tombée de la dernière pluie. Malgré qu'elle te semble être dans un drôle d'état, tu n'as pas l'impression qu'elle va pour autant négliger sa propre sécurité.

- Ai-je raison de croire à un piège et de craindre pour ma sécurité? Les bras croisés sous ta poitrine, ton regard fixé sur l'autre femme, c'est que tu as toutes les raisons du monde d'être méfiante. Si tes cibles sont principalement les Démons, tu n'hésiteras pas à te défendre contre n'importe qui si quelqu'un tente de s'attaquer à ton existence. Peut-être que tout ça est une mise en scène, une mauvaise blague. C'est la Reine des Chimères qui donne un rendez-vous à une Nocturne afin de s'envoyer en l'air... Ce n'est pas une surprise de savoir que tu aimerais bien connaître le dénouement de cette fameuse «mauvaise blague» si cela en est bien une.

© kiri



Lux
I run again and again. I can’t stop and help it. This is all I can do anyway. This life is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t283-lux-greasy-and-bloody-girl



Messages : 573
Origine du personnage : Chimère : Valkyrie
Alignement : Chaotique Mauvais
Emploi : PDG de Dawson Productions et reine des Chimères



Your Soul
♠ Pouvoirs: La putréfaction : Quand la Reine pose sa main sur un être vivant, celle-ci peut décider de putréfier sa peau ainsi que tous les autres organes qui seront à proximité. La largeur du champ d'action ne dépasse pas la paume de sa main et l'effet de ce pouvoir fonctionne que quelques minutes après quoi sa victime retrouve une apparence normale. La putréfaction ne peut en aucun cas tuer, mais seulement handicaper plus ou moins gravement l'adversaire.
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The nightmare stalker

Message14.02.16 2:10



There is no reason below the skirt.



ft. Lux S. Liddell,




Le bruit de la porte se faisait entendre. Ce ne pouvait être que la brune aux yeux de chat. Lilith ne tourna pas la tête. Habituée à son mode de vie royal, elle avait pris certaines manière dont celle de ne jamais se présenter en première. Elle prit une moue impassible à l’appel de son nom jusqu’au moment où Lux vint piquer sa curiosité. Ne devait-elle pas rester discrète ? « Dire que j’allais m’abaissée à oublier mon rang un soir...  ». Daignant regarder Lux. La reine sourit en voyant la distance qu’avait mise l’escorte entre elles. « Tu as du  cran pour me parler librement … Seulement … Ta tête reposera sur ta discrétion ». Elle avait ressentie le changement de ton entre l’appel de son nom et celui de son titre. Elle resta silencieuse, jamais elle ne niera être la Reine des Chimères. Se présenter était inutile. Elle prit un ton moqueur. « Beaucoup de rumeurs circulent à mon sujet, ta crainte est justifiée ». Elle-même y contribue afin de se donner une image forte et effroyable. Son mauvais caractère lui valait une paix royale ces derniers temps. Un piège ? Préférant les plans laconiques, la chimère ne s’adonnerait jamais à ce genre de piège grotesque et bien trop prévisible. Lilith abandonna  le lit pour faire front à Lux et confronta son regard. Présentement, Lux n’était pas l’ennemie. Cependant, le fait que Lux se pensait être en danger lui parut suspect. Elle n’était pas née de la dernière pluie, elle savait reconnaître un comportement douteux. Elle percevait bien l’alignement de son interlocutrice. « As-tu des raisons de penser que nous sommes ennemies ? Tu es neutre mais tu es beaucoup trop tendu pour être sereine en ma présence ». Seuls les métamorphes représentaient l’ennemi dans cet alignement. Si menace elle était, Lilith devait d’abord connaître ses attentions avant d’entrer dans une rage meurtrière. Elle vouait une haine féroce envers leur alpha.

Une tension commençait à éclore en Lilith. Indécise entre son envie et son appréhension envers l’escorte, elle réfléchit brièvement sur la situation. Elle se rassura légèrement par le fait que l’intrigante demoiselle puisse être aussi une selenim ou une nocturne. Ce n’était pas le Conseil des Trois ou Le Synarque qui allait ordonner d’attaquer la Reine des Chimères sans raison. Et bien sûr l’Alpha de la meute du Croissant ne planifierait jamais une attaque aussi prévisible. C’était leur chef qui représentait un danger, la meute ne lui avait rien fait. De plus, c’est la reine qui avait organisé cette rencontre, l’idée du  guet-apens pouvait être écartée. Qui que soit-elle, elle conclut rapidement qu’il y avait un quiproquo.Elle voulait seulement pour passer du bon temps. Elle soupira puis quitta le regard de Lux, la bouteille de Taketsuru l’enchantait beaucoup plus. Elle remplit les deux verres de glaçon avec un fond de whisky. Les deux verres en main, elle regarda Lux. « Est-ce si surprenant de croire que la Reine des chimères puisse avoir des besoins ?  ».  La plantureuse blonde comptait bien profiter de sa soirée, elle s’accordait rarement du temps libre. Le néant charnel commençait à lui peser lourdement. Elle prit une gorgée de son verre et sourit lascivement. Elle lui parut ensorcelante dans sa robe. Elle devait être beaucoup plus subtile et rebondir sur la situation, Elle prit alors le deuxième verre d’alcool et vient le glisser entre les mains de Lux. Lui relevant au passage une mèche de cheveux. « Détends toi un peu, on est là pour ça après tout ». La suite des événements dépendaient uniquement des réponses qu’apporterait l’escorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 648
Origine du personnage : Nocturne
Alignement : Neutre
Emploi : Escort girl



Your Soul
♠ Pouvoirs:
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The nightwatcher

Message15.02.16 22:54



There is no reason below the skirt



ft. Lilith & Lux


Pour une fois, tu aurais apprécié avoir tort dans ce genre de situation. Que la femme qui est devant toi n'est pas la Reine des Chimères, mais seulement un de ces «sujets» ayant une très forte ressemblance avec elle. Un simple quiproquo en somme, mais tu n'es pas assez dupe pour y croire. Déjà, par sa manière de s'exprimer, il n'y a aucun doute possible sur sa véritable nature. Élevée comme une humaine au milieu des autres, personne ne t'a appris à t'adresser d'une quelconque façon à des membres de la royauté. Sans pour autant trahir totalement ton inconfort, tu t'efforces de soutenir le regard de la grande blonde pendant qu'elle réduit dangereusement la distance entre vous deux.

- Je n'ai pas l'habitude d'avoir des clients qui sont de hauts dirigeants surnaturels. De mon point de vue, ça me semble plutôt particulier. Pour ne pas dire carrément suspect malgré que ce piège serait à la limite de l'absurdité. Aux dernières nouvelles, tu n'as rien à te reprocher en ce qui touche les Chimères. Aucune d'elles n'est décédées après ton passage, car ce n'est un secret pour personne que ta priorité numéro un est les Démons et non pas leurs alliés... L'atmosphère semble s'être légèrement alourdie suite à ses paroles et si tu ne réponds pas tout de suite à sa nouvelle question, tu ne prends pas la peine de reculer au moment où elle te sert un verre de whisky tout en replaçant une mèche de tes cheveux. Te détendre hein? Quelques-uns de tes muscles au niveau de tes épaules te semblent crispés et peut-être qu'une certaine tension est visible sur ton visage. De plus, tu viens tout juste de remarquer que la musique qui provient de la télé envahie toujours la pièce.  

Tu vides d'un trait le verre d'alcool que la Reine a déposé entre tes mains avant de le déposer sur le meuble le plus proche. Règle numéro un, ne jamais trop consommer d'alcool pendant le travail afin de ne pas perdre pied et de toujours être consciente de ce qui se passe. Certes, boire en une seule gorgée du whisky n'est peut-être pas une bonne idée, mais au moins tu sais que ça va t'aider à te détendre assez rapidement. Autant de jeter tout de suite à l'eau, comme ça, le reste va s'enchaîner de façon plus naturelle. Alors que tu lui offres un sourire qui se veut rassurant, tes mains se déposent délicatement sur ses hanches, mais ton corps conserve une certaine distance avec le sien. Il te suffit que de quelques centimètres pour combler l'espace entre vous deux.

- Je ne remets pas en doute les besoins de votre corps Mademoiselle Dawson. Je suis la première à affirmer qu'il faut se laisser aller aux besoins de notre corps. Lutter contre nos pulsions ne sert à rien. La frustration est néfaste pour le corps et l'esprit. Tu ne sais pas combien de fois tu as répété ce petit discours auquel tu crois fermement à tes clients et clientes pour diverses raisons. Ton boulot sert à quelque sorte à réduire ces dites tensions qui s'insinuent chez tes clients. Par contre... Un fin sourire se dessine sur tes lèvres alors que tu t'éloignes d'un pas. Il faut savoir établir un peu de suspense. J'aime être payée à l'avance. Ensuite, nous ferons tout ce que vous voudrez. Pendant que tu formules ces paroles, tu ne te gêne pas pour t'installer sur le canapé de la chambre d'hôtel avant de faire signe à Lilith de te rejoindre. Chèque, liquide ou peut importe la méthode de paiement, tant que tu as ton argent, tu te fiches bien de comment on te paie.

- Je suis assez surprise de constater que vous ne faites pas appel à l'une de vos Chimères. Avec ton métier, tu ne sais jamais sur qui tu vas tomber et vice versa. Jamais tu n'aurais imaginé la Reine des Chimères faire appel à tes services que tu sois ou non une Nocturne. L'avantage d'utiliser l'un de ses «sujets» pour combler ses besoins physiques, c'est qu'elle peut lui faire confiance sur sa discrétion et à la limite le menacer de n'en parler à personne sous peine de ne plus avoir sa tête au-dessus de ses épaules. Quoique, de ton côté, tu n'as nullement l'intention de laisser courir le bruit que tu vas passer la nuit avec Lilith, car tu sais faire preuve de discrétion et surtout tu n'as pas envie de t'attirer des ennuis. Un ennemi à la fois. D'abord les Démons, ensuite les Berserkers et après les créatures chimériques. Pour l'instant, tu ne risques rien, mais dès demain matin, la Reine deviendra à nouveau ton ennemi.

© kiri



Lux
I run again and again. I can’t stop and help it. This is all I can do anyway. This life is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t283-lux-greasy-and-bloody-girl






Contenu sponsorisé

Message

Revenir en haut Aller en bas
 

There is no reason below the skirt feat Lux S. Lidell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORS ULTIMA :: 
City of Toronto
 :: 
Downtown Toronto
 :: 
The Esplanade
-