AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
EVENT - Happy And Horrible Christmas!



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant



Messages : 145
Origine du personnage : À l'origine de tout
Alignement : Tout et rien à la fois



Your Soul
♠ Pouvoirs:
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


SUPREME AUTHORITY

Message28.12.15 0:35


Event



Happy And Horrible Christmas!


Un frémissement. Toutes les créatures surnaturelles de Toronto ressentent une étrange sensation qu'ils n'arrivent pas à expliquer en cette fin d'année qui approche à grands pas.  Est-ce les Ley Lines qui causent un problème? Non, c'est encore pire. En cette fin de journée où la neige se pose doucement dans les rues, le cauchemar va bientôt prendre forme.

Dans cinq lieux de la ville de Toronto, cinq silhouettes masquées par les ténèbres récitent d'étranges incantations qu'aucune créature marchant sur le Plan Matériel peut comprendre. Ils sont là pour obéir aux ordres de leur maître et surtout pour éviter son courroux s'ils échouent leur mission. À ces cinq endroits, une étrange déchirure se forme, laissant voir à l'intérieur un monde apocalyptique, celle de l'Underground. Les différentes déchirures clignotes, se tordent et disparaissent à de nombreuses reprises avant de réapparaître. Le lien entre ces deux mondes est compliqué à tenir, mais le passage survie assez longtemps pour laisse s'échapper des bestioles sur le Plan Matériel.

Chesswood Arena. Cette année, il ne fait pas encore assez froid pour que les propriétaires puissent ouvrir le toit de la patinoire. À moitié plongé dans les ténèbres, personne ne remarque des mouvements suspects à quelques mètres de l'aréna. Quatre Ankhegs tentent de détruire le bitume afin de creuser des tunnels dans leur nouvel environnement. À la fois énormes et rapides, ces monstruosités veulent de la chair fraiche, ce qui les obligera bientôt à se déplacer en ville là où il y a des humains dans le but de chasser.


Règles à suivre & ce qu'il faut savoir:

- Vous aurez trois jours pour répondre au sujet quand ça sera votre tour de répondre. Par contre, une petite entorse à cette règle est permise. Le joueur ou la joueuse qui doit répondre avant le 1er janvier 2016 à le droit à une extension jusqu'au 2 janvier maximum.

- Évitez de dépasser les 500 mots.

- Le but est d'empêcher les créatures de s'éparpiller dans la ville. Celles-ci sont beaucoup moins puissantes puisqu'elles ne se retrouvent pas dans leur environnement, mais attention, elles restent tous de même dangereuses et elles peuvent tuer ceux ainsi celles qui se dressent sur leur chemin. N'oubliez pas que les personnages sont au Canada, donc il y a un peu de neige et ce n'est pas le moment de se balader en t-shirt!

- L'ordre de passage est le suivant:
Elyos
Jaime
Faust
Le Synarque

- Il y a quatre Ankhegs.

- Dernière règle, survivre! Bon courage à tous !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com



Messages : 883
Origine du personnage : selenim samaëlien
Alignement : neutre
Emploi : conseiller conjugal



Your Soul
♠ Pouvoirs: ϟ Persuasion ; peut convaincre n'importe qui de faire n'importe quoi tant que c'est non mortel, qu'il est suffisamment concentré et que la victime est moralement affaiblie. ϟ Lumière ; aveugle qui le regarde. ϟ Poings de feu ; mains enflammées. ϟ Bouclier divin ; bloque toutes les attaques. ϟ Terre meuble ; provoque des sables mouvants sous les pieds de la victime.
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The offspring of angels

Message28.12.15 23:51


Une sensation étrange. Juste là. Et là. Tout ton corps est parcouru d'un sentiment indéfinissable. A te faire hérisser les poils même. D'où ça sort ? Qu'est ce qu'on te veut ? Ce frémissement incontrôlable ne te plaît pas. Encore moins le mauvais pressentiment qui s'en suit. Parce que tout ça n'a rien de normal. Et ça n'a rien avoir avec ta présence en ces lieux. Alors que tu rentrais chez toi, en voiture, pépère. Tu n'aurais pas dû faire ce détour. Juste pour aller chercher un cadeau à la fille de Phoenix en plus. Une bonne action de ta part déjà bien assez étrange. Tu décides tout de même de te garer là, sur le bas côté de la route, juste en face de la patinoire. Poussé par la curiosité. Ou l'inconscience. A peine sortie de ta voiture, tu remarques immédiatement la déchirure dans l'air. Un trou, un passage, enfin quelque chose qui n'a rien à faire là. Qu'est ce qu'il se passe encore dans cette foutue ville ? Tu fais quelques pas de plus pour t'approcher de l'ouverture, à demi intrigué. Mais tu n'es pas encore arrivé jusqu'à ton but lorsque ton regard est attiré ailleurs. Une grosse bête, juste là, à ta droite. Une grosse taupe à six pattes ou quelque chose dans ce genre est en train de grignoter le goudron. Tu fais rapidement le lien. Elle a dû passer par là la bêbête. Bravo Sherlock. Et ce n'est pas bon du tout. Encore bravo Sherlock. Le plan matériel te plaît bien justement pour ça. Ouais les humains sont pas les créatures les plus intelligentes et les plus inintéressantes que tu connaisses. Mais à part deux trois fous, ils se tiennent plutôt tranquille. Tu ne risques pas de te faire attaquer par des trucs dans ce style là. Même si pour l'instant la mascotte venue d'ailleurs se préoccupe plus de vouloir craqueler le béton qu'autre chose. Ah non. Tu as pensé trop vite. Voilà qu'elle a remarqué ta présence. Elle n'analyse pas une seconde si tu ressembles à une menace ou non. Elle fonce dans le tas direct. Tu as juste le temps de briller un coup pour l'aveugler et la stopper dans sa course. Ça s'annonce bien.




Between my pride and my promise. Between my lies and how the truth gets in the way. And things I want to say to you get lost before they come. The only thing that's worse than one is none. Fear is not afraid of you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t146-eks-endlessly



Messages : 376
Origine du personnage : Damné - masque
Alignement : Loyal mauvais
Emploi : Traficant d'armes



Your Soul
♠ Pouvoirs: Limbo • lvl 2 → Transfert de blessures, Masochisme
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The unfaithful

Message29.12.15 3:12




“Then the Grinch thought of something he hadn't before! What if Christmas, he thought, doesn't come from a store. What if Christmas...perhaps...means a little bit more! ”  — Dr. Seuss


Happy and horrible Christmas


Tout aurait pu se passer tellement mieux. Un deal, comme tu en as fais des centaines au cours de ta vie. Des discussions, un accord, le truc habituel en somme. Mais il suffit d'un rien pour que tout ne vire à la cacophonie. La machine a beau être parfaitement huilée, il est toujours aussi aisé de la faire gripper. Tu ne voulais pas faire preuve de violence à son égard. Mais entre ce que tu veux et ce que tu dois, il y a parfois un monde. Et, parfois, ce monde te prive de tout choix. Le tuer n'était pas un choix. Mais une obligation. Et tu t'y es plié, comme tu te plies à chacune de tes obligations. Non pas que tu prennes un quelconque plaisir à ça. Il n'y a rien de personnel. Simplement du business.  Ca aurait du être un accord tout simple, un truc banal. Mais tu as rapidement senti que quelque chose clochait...

Et ce quelque chose te prend toujours aux tripes. Cette sensation étrange qui a prit naissance au creux de ton estomac et qui, malgré la fin tragique de ton interlocuteur, persiste à mûrir. Et s'il n'avait rien à voir là-dedans ? Non, impossible. Tu ne vois pas ce qui aurait pu causer ces frissons. Il était la cause de tout ça, et il ne reste maintenant plus que les échos de cette sensation. Rien d'autre que des échos qui persistent à se déplacer le long de ton corps.

Mais tu te rends compte que ce n'est pas vraiment le cas lorsque tu arrives dans les environs de la patinoire. L'endroit est désert, comme il l'est souvent dans cette partie isolée de la ville. Et pourtant, tu as cette sensation d'être espionné, d'être suivi même. Un regard en arrière, et tu ne vois rien d'autre qu'un désert humain. Aucune âme qui vive dans les environs. A l'exception d'un trou dans le ciel. Tu tiltes enfin dessus. Un trou béant dans le ciel, qui laisse apparaître des nuages acres, une ambiance poisseuse. Une ambiance que tu connais presque mieux que quiconque sur cette Terre. L'Underground. Un monde sauvage, où quiconque ose poser le pied devient une proie pour les pires créatures imaginables.

Tu t'immobilises aussitôt. Tu sais que si une faille est présente, alors le voyage est sans doute possible. Et que si voyage il y a..., des invités se sont sans doute incrustés ici. Tu te mets à scruter l'horizon d'un œil alerte, prêt à repérer ce qui n'appartient pas à ce plan. Et tu finis par les repérer. D'énormes bestioles à six pattes, occupées à taper dans le béton. Des Ankhegs. Des créatures de l'Underground. Tu es hors de danger. Un sourire s'étire sur tes lèvres, alors que ton regard capte, un peu plus loin, la silhouette d'un homme. Et celui-ci n'est clairement pas un damné...




Dernière édition par Jaime Heisenberg le 05.01.16 16:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t280-jaime-h-long-live-to-the-k



Messages : 1264
Origine du personnage : berserker
Alignement : chaotique mauvais
Emploi : chef de la sécurité à l'Underground



Your Soul
♠ Pouvoirs: Cryokinésie - Ubiquité - Langage démoniaque - Hache de force - Ténèbres des Damnés - Ancre Dimensionnelle
♠ Forces & Faiblesses: Fort en tout, zéro faiblesse (problème ?)
avatar


The demoniac soul

Message29.12.15 20:38



Happy and horrible Christmas !



ft. Elyos&Jaime


Ça lui apprendrait à faire des détours. Faust rentrait du boulot après une nuit bien agitée au club, à gérer des crises de nerfs de clients trop plein de fric qui se pensaient tout permis et qui ensuite pleurnichaient, la bouche en sang, parce qu'ils avaient tripoté le cul d'une serveuse. Inutile de dire que c'était lui, Faust, le distributeur de coups de poing dans la gueule en chef. Tout ça pour dire qu'en bon type nocturne qu'il était, appréciant le calme et la fraîcheur de la nuit à sa juste valeur, il avait décidé de faire un petit détour avant de rentrer chez lui, ce qui revenait chez lui à marcher au hasard le nez au vent et à se demander après coup seulement où est-ce qu'il se trouvait. En l'occurrence, il reconnut Chesswood Arena, et s'il était sorti de sa rêverie, c'était parce que soudain, une onde de choc dans l'air l'avait traversé de part en part.

Impossible de ressentir un truc pareil sans se dire qu'un truc merdique venait d'arriver. Non, vraiment, pas dans cette ville. Et il ne lui fallut pas longtemps pour distinguer la faille qui déchirait le paysage, une faille entre ce plan et l'Underground. Les environs étaient vides et silencieux, si ce n'étaient des bruits de grattement étranges, et alors seulement il repéra la forme sombre et crade en train de fouailler le bitume. Fallait être sacrément costaud pour se tailler une route dans le sol comme ça. Faust regarda la chose quelques secondes, puis soudain un éclat lumineux attira son attention, de même que ce débordement d'aura subit. Même de loin, il reconnut le responsable, ces cheveux clair et - il ne le voyait pas mais ça allait de soi - ces yeux bleus de bébé. Un sourire se plaqua sur ses lèvres. Mais quelle hasard. Mais quelle coïncidence. Formidable.

Il se rapprocha, dédaignant la créature, et repéra soudain une autre présence, autrement plus sérieuse, celle-là. Non pas qu'il ne prenait pas les machins à six pattes au sérieux, et encore, ça ne le touchait pas des masses, et non pas qu'il ne prenait pas son frère au sérieux - mais pas trop, non plus. Bon, Elyos semblait aux prises avec une des taupes mutantes. Il y en avait trois autres, plus le type qui se tenait dans l'obscurité, à mater, visiblement, le petit coquin.

« C'est pas très urbain de pas aider l'orphelin, dis donc ! »

Vu que ça manquait de veuve, dans le coin... Il s'adressait à l'inconnu, mais avait parlé assez fort pour qu'Elyos l'entende. Et les Ankhegs aussi, accessoirement, qui semblèrent enfin remarquer leur présence à tous les trois. Héhéhé, oups ?

© kiri



the pretender.

In time or so I'm told I'm just another soul for sale... oh, well, the page is out of print. We are not permanent, we're temporary, temporary. Same old story. I'm the voice inside your head you refuse to hear, I'm the face that you have to face, mirrored in your stare. I'm what's left, I'm what's right, I'm the enemy. I'm the hand that will take you down, bring you to your knees. foofighters
(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t171-faust-all-right-then-i-ll-



Messages : 145
Origine du personnage : À l'origine de tout
Alignement : Tout et rien à la fois



Your Soul
♠ Pouvoirs:
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


SUPREME AUTHORITY

Message30.12.15 21:47


Event



Happy And Horrible Christmas!


Détruire le bitume n'est pas ce qu'il y a de plus facile, mais à coups de patte ainsi que de mandibules, de nombreux morceaux d'asphaltes se font arracher du sol et propulser à quelques mètres de distance. Les quatre bestioles, chacune creusant son propre trou sans se soucier de ce qui se déroulait dans les alentour, continuèrent leur travail jusqu'à ce qu'un bruit de moteur résonne tout près de leur position. C'est celle qui se trouve la plus proche du Selenim qui tourne son horrible tête dans sa direction. Il ne lui en faut pas plus pour se jeter sur lui avec la ferme intention de dévorer son premier repas de la soirée, mais la lumière aveuglante l'oblige à dévier de sa course en manquant de peu de foncer dans un arbre. Après quelques secondes pour retrouver le sens de la vue, l'Ankheg ne se prive pas d'attraper entre ses mandibules un des morceaux de bitume sur le sol afin de le balancer dans la direction d'Elyos. Puis, dans l'espoir de capturer son nouveau repas, la bête se jette à nouveau sur lui avec sa gueule grande ouverte.

Un peu plus loin, les trois autres mille pattes géants ont senti la présence du Damné, mais n'étant pas considéré comme un ennemi ou encore comme de la bouffe vivante, ils ne daignent pas tourner leur tête dans sa direction jusqu'à ce qu'une voix les oblige à arrêter leur travail. Si la quatrième bestiole continue de creuser le sol, les deux autres s'avancent vers Faust avec la ferme intention de le dévorer. La plus petite des deux créatures s'élance vers le Berserker sans jeter un regard au Damné juste à côté tandis que l'autre vient se positionner dans son dos. Au lieu de vouloir le capturer entre ses mandibules, l'énorme bête se contente d'utiliser son crachat acide dont l'angle de projection peut risquer de toucher l'Ombre.


À savoir:

- Le but est d'empêcher les créatures de s'éparpiller dans la ville.

- L'ordre de passage est le suivant:
Elyos
Jaime
Faust
Le Synarque

- Les quatre Ankhegs sont vivants et aucun n'est blessé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com



Messages : 883
Origine du personnage : selenim samaëlien
Alignement : neutre
Emploi : conseiller conjugal



Your Soul
♠ Pouvoirs: ϟ Persuasion ; peut convaincre n'importe qui de faire n'importe quoi tant que c'est non mortel, qu'il est suffisamment concentré et que la victime est moralement affaiblie. ϟ Lumière ; aveugle qui le regarde. ϟ Poings de feu ; mains enflammées. ϟ Bouclier divin ; bloque toutes les attaques. ϟ Terre meuble ; provoque des sables mouvants sous les pieds de la victime.
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The offspring of angels

Message30.12.15 23:35


Okay. Un premier coup d'évité. Mais tu n'as pas le temps de remarquer ton frère ou l'Ombre qui joue à cache-cache un peu plus loin. Non, tu es forcé de courir pour éviter un morceau de bitume dans la tronche. Il atterrit à juste derrière toi, l'onde de choc te faisant presque décoller du sol. Et ce n'est pas tout. La bestiole cherche à nouveau à te croquer. Puisque que c'est pas drôle sinon. Elle arrive sur ta droite alors que tu dévies ta trajectoire. Ça suffit. Tu sors immédiatement tes ailes, déchirant ton pull et ta veste au passage, pour être hors d'atteinte. Puis tu te précipites dans les airs. Bien, elle a pas l'air de savoir sauter la taupe mutante. Tu bas légèrement tes plumes blanches pour rester à plusieurs mètres du sol. Et c'est Faust que tu aperçois en premier, là tout petit sur la pelouse entourant la patinoire. Lui aussi est ciblé par un autre de ces machins affamés. Mais non. Tu ne peux pas laisser faire ça. Si ton frère doit claquer, ce sera de ton fait. Point. Alors tu fais ce que jamais tu n'aurais imaginé faire. Tu pars lui sauver la vie. Quel frère héroïque tu es Elyos. Après quatre ou cinq battements d'ailes, tu arrives à la hauteur du berserker. Mais tu ne décélères pas, tu le pousses et le projettes plus loin à terre pour le retirer de la trajectoire de la taupe à six pattes. Mais elle insiste, elle ne veut abandonner sa nourriture. Tiens ! Tu viens d'ailleurs de remarquer la présence d'un autre bonhomme. Mais derrière lui, une troisième bestiole. Combien y'en a-t-il encore de ces trucs ? Tu n'as pas le temps de te poser d'autre question, tu sens tu ne sais quoi fendre l'air. Signal de bouger de là. Tu voles récupérer le brun. Tu l'attrapes par les aisselles et l'emmène avec toi. Jusque sur le toit, heureusement fermé, de la patinoire. Tu lâches Faust à quelques centimètres "du sol". Et ranges évidemment rapidement tes ailes une fois que tes pieds touchent le béton. « De rien. » Tu jettes un coup d’œil en bas. « Qu'est ce qu'on doit faire de ton amoureux et de ses animaux de compagnie ? »




Between my pride and my promise. Between my lies and how the truth gets in the way. And things I want to say to you get lost before they come. The only thing that's worse than one is none. Fear is not afraid of you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t146-eks-endlessly



Messages : 376
Origine du personnage : Damné - masque
Alignement : Loyal mauvais
Emploi : Traficant d'armes



Your Soul
♠ Pouvoirs: Limbo • lvl 2 → Transfert de blessures, Masochisme
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The unfaithful

Message30.12.15 23:58




“Then the Grinch thought of something he hadn't before! What if Christmas, he thought, doesn't come from a store. What if Christmas...perhaps...means a little bit more! ”  — Dr. Seuss


Happy and horrible Christmas


Il t'interpelle sans aucune gêne, sans aucune conscience de ton identité. Alors que le danger se tient devant lui, il n'y prête aucune attention et préfère se concentrer sur toi. Quel idiot. Tu tournes le regard dans sa direction. Un visage inconnu. Un rustre, un sauvage. Il ne fait pas partie des tiens, tu en es sûr. Ce qui veut dire que, bientôt, les Ankhegs le repéreront, et s'en prendront à lui. Pendant que toi, tu pourra jouir du spectacle, tranquillement installé dans un coin. Non, vraiment, être Damné te procure de nombreux avantages. Avantages qu'ils n'ont pas. Tu restes silencieux, le regard pointé vers lui. Et tu te concentres, pour déterminer ce qu'il est. La réponse ne tarde pas. Un démon. Ou, du moins, un sac à démon. De la viande fraîche, devenue jouet de ces créatures infectes. Un moins que rien, qui ne mérite que la mort. Et si les créatures de l'Underground n'y parviennent pas, tu espères bien terminer le travail toi-même.

« Va donc l'aider, chien. »

Le volume de ta voix est beaucoup moins élevé que le sien. Tu n'as pas besoin de hurler, ni même d'attirer les bestioles par ici. Il l'a déjà très bien fait lui-même. D'un coin de l'oeil, tu vois l'une des créatures se diriger vers vous. Ou plutôt, vers lui. Tandis qu'une seconde arrive par derrière, prête à attaquer. Tu la vois se redresser et ouvrir grand sa gueule. Sans même prendre le temps de réfléchir, tu t'écartes de sa zone d'attaque, alors qu'un jet d'acide quitte sa bouche. Stupide berserker, le voilà déjà mort... Ou pas. Tu ne l'as pas vue venir celle-là. Un selenim qui se précipite, ailes grandes ouvertes, vers le berserker pour le pousser hors du jet. Lui sauvant la vie. Tu grimaces, et tu sens rapidement la colère monter. Ainsi donc ces anges stupides continuent de se mettre en travers de ta route. Kaelys n'a pas suffit. Il faut maintenant qu'ils sauvent tes ennemis. Auraient-ils finalement prit partie dans cette guerre ? S'ils se sont rangés du côté des démons...

Immobile, tu fixes le selenim qui se pose sur le toit de la patinoire, avant de rapidement ranger ces ailes. Une bonne idée de sa part, tant la tentation de les lui arracher est grande. Tu jettes un rapide regard sur les créatures restées au sol. Elles ne peuvent pas s'envoler. Peuvent-elles escalader ? Leurs mandibules pourraient leur permettre de s'accrocher aux murs... Tu ne souhaites en tout cas pas les aider à atteindre la zone en hauteur. Si tu n'es pas considéré comme un ennemi, tu sais de quoi les monstres de l'Underground sont capables, et tu ne tiens pas particulièrement à jouer avec le feu. Autant les laisser continuer leur truc. S'ils veulent creuser, qu'ils creusent. Toi, tu as tes propres affaires à gérer.

« Un démon et un ange qui font copain-copain... Comme c'est mignon. » dis-tu suffisamment fort pour être entendu des deux hommes. Deux créatures inutiles, gênantes. Et dont tu prendrais beaucoup de plaisir à voir la mort.




Dernière édition par Jaime Heisenberg le 05.01.16 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t280-jaime-h-long-live-to-the-k



Messages : 1264
Origine du personnage : berserker
Alignement : chaotique mauvais
Emploi : chef de la sécurité à l'Underground



Your Soul
♠ Pouvoirs: Cryokinésie - Ubiquité - Langage démoniaque - Hache de force - Ténèbres des Damnés - Ancre Dimensionnelle
♠ Forces & Faiblesses: Fort en tout, zéro faiblesse (problème ?)
avatar


The demoniac soul

Message31.12.15 19:21



Happy and horrible Christmas !


ft. Elyos&Jaime


Pour une fois, Faust se sentait bien réveillé. Ce genre de situation totalement incongrue et inattendue avait au moins le don de le tirer un peu de l’apathie ambiante dans laquelle il vivait depuis, en gros, l’avènement du monde moderne, de ses règles et de ses limites toujours plus étriquées. Il voyait bien que ces bestioles étaient dangereuses, mais comme d’habitude, il se sentait comme extérieur à la situation, impossible pour lui de la prendre au sérieux. Dans le pire des cas, il crèverait, mais même ça, il ne l’envisageait pas, et donc il avait croisé les bras et ricanait comme un grand-père, du moins jusqu’à ce que les bestioles l’encerclent, une devant, une derrière. Et à côté, l’inconnu qui lui joue le coup du regard sombre. Tuons-les tous. Toujours utile, Abaddon. La même réponse, unique, obsessionnelle, à toutes les choses que la vie pouvait leur envoyer. Et quand il disait de tuer tout le monde, il fallait le prendre au pied de la lettre : les bestioles, Elyos, Batman là-bas qui restait planté là les bras ballants, et tant qu’à faire, raser les arbres, les immeubles alentour, saler la terre et danser sur les cendres. Aussi tentant que soit ce programme et malgré l’excitation manifeste du démon, Faust n’eut même pas le temps de lui intimer le silence qu’il vit son frère lui foncer dessus, toutes ailes dehors. Quarante secondes plus tard, ils étaient tous les deux sur le toit de la patinoire.

« Mon héros ! »

Il était drôle, son frangin, il avait toujours été comme ça, à le haïr, mais à ne pas pouvoir se passer de lui. Le Berserker baissa les yeux sur l’inconnu là-bas en bas, tout seul avec les bestioles, désormais. Entre lui et Elyos, à la limite, les Ankhegs restaient les plus agréables à côtoyer. Et donc selon ces deux-là, Faust était BFF avec Elyos et lovey-dovey avec M. Grincheux. Un type pas fréquentable, d’après son aura, ce dont au demeurant Faust se foutait. Non, ce qui comptait, c’était la beauté intérieure, comme on dit.

« Il est malpoli, j’aurais dû écouter les conseils de maman, je tombe toujours que sur des salauds. »

Aha. Et à part ça, ils pouvaient tranquillement s’asseoir et regarder l’autre se faire bouffer, maintenant ? Une idée qui révolta Abaddon, qui ne supportait pas de rester passif. Non, lui il voulait participer. Et en fait, Faust n’était pas contre un peu d’exercice. Il se foutait bien, dans le fond, de qui était là à grogner ou à bouder, il avait l’occasion de se défouler librement en toute légalité selon les règles des immortels, du moins. Il fit coucou de loin au type en bas :

« T’es jaloux ? On dirait que t’adores les emplumés. »

Faust avait le don pour ça – comme tous les Berserkers, en vérité : dénicher la vérité qui fait mal, qui se cache sous le masque. Il s’étira, puis fit apparaître une grande hache à double lame dans sa main avant de s’accroupir sur le toit, observant l’ennemi – quel qu’il soit. Il bouillait de foncer dans le tas.

© kiri



the pretender.

In time or so I'm told I'm just another soul for sale... oh, well, the page is out of print. We are not permanent, we're temporary, temporary. Same old story. I'm the voice inside your head you refuse to hear, I'm the face that you have to face, mirrored in your stare. I'm what's left, I'm what's right, I'm the enemy. I'm the hand that will take you down, bring you to your knees. foofighters
(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t171-faust-all-right-then-i-ll-



Messages : 145
Origine du personnage : À l'origine de tout
Alignement : Tout et rien à la fois



Your Soul
♠ Pouvoirs:
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


SUPREME AUTHORITY

Message02.01.16 20:09


Event



Happy And Horrible Christmas!


Voir une espèce d'ange s'envoler afin de sauver l'un des deux hommes n'est pas quelque chose auquel les Ankhegs s'attendaient pas à assister. Mécontentes de cette tournure des événements, les trois créatures n'hésitent pas à tourner le dos au Damné afin de se diriger vers la patinoire tandis que leur autre collègue continue de creuser le sol. D'ici quelques minutes, elle va réussir à arracher une partie assez grande ainsi que profonde du bitume et se creuser un tunnel jusqu'au cœur de la ville afin de se mettre en chasse. Les victimes humaines pourront se compter par centaines ou peut-être plus en une seule journée si celle-ci s'échappe.

Loin d'abandonner leurs deux premières cibles, les deux monstruosités s'approchent du mur, non pas pour grimper, mais plutôt pour le défoncer. Vu leur poids, l'escalade n'aurait rien de facile et pourquoi se compliquer la vie quand l'on peut utiliser une méthode beaucoup plus simple? Ni une ni deux, les trois créatures enfoncent leurs mandibules dans béton. Tout comme le bitume, celui-ci connait le même sort. Elles arrachent d'énormes morceaux avant de les balancer derrière leur dos sans prendre en compte si elles visent ou non le Damné par erreur, toutes obnubilées par leur potentiel repas. Avec leur agressivité presque palpable, l'une des trois perd patience au point de cracher un jet acide qui fragilise le mur. Sans hésitation, les deux autres suivent le mouvement en usant de ce liquide acide qui laisse enfin voir l'intérieur de l'aréna. Puis, incapable d'attendre plus longtemps, la plus impatiente des Ankhegs fonce directement dans le mur. Un geste inconscient, car dès que sa tête entre violemment en contact avec sa cible, celle-ci s'effondre sur la bête ainsi qu'une partie du toit où se trouvent le Selenim et le Berserker. Écrasée sous une demi-tonne de béton, la bestiole est prise de spasmes avant que son long corps s'immobilise.

Les deux autres, qui ne se préoccupent pas de leur collègue tuée sous une partie du bâtiment à cause de son impatience, préfèrent rechercher les deux autres créatures afin de les dévorer.


À savoir:

- Le but est d'empêcher les créatures de s'éparpiller dans la ville.

- L'ordre de passage est le suivant:
Elyos
Jaime
Faust
Le Synarque

-Il reste trois Ankhegs vivants et aucun n'est blessé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com



Messages : 883
Origine du personnage : selenim samaëlien
Alignement : neutre
Emploi : conseiller conjugal



Your Soul
♠ Pouvoirs: ϟ Persuasion ; peut convaincre n'importe qui de faire n'importe quoi tant que c'est non mortel, qu'il est suffisamment concentré et que la victime est moralement affaiblie. ϟ Lumière ; aveugle qui le regarde. ϟ Poings de feu ; mains enflammées. ϟ Bouclier divin ; bloque toutes les attaques. ϟ Terre meuble ; provoque des sables mouvants sous les pieds de la victime.
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The offspring of angels

Message02.01.16 21:57


« Un démon et un ange qui font copain-copain... Comme c'est mignon. » Tu fronces les sourcils, c'est qui ce bonhomme là ? Un damné, un métamorphe ? Certainement la première option, vue que les créatures préfèrent se concentrer sur les deux frères en hauteur plutôt que de lui croquer un bout de gras. Super, il ne va donc pas vous aider en plus de ça. « Il est malpoli, j’aurais dû écouter les conseils de maman, je tombe toujours que sur des salauds. » « Ah tu es donc allé faire un tour au bordel quand t'as claqué la porte ? » Mais vous n'avez pas le temps pour les piques familiales. Tu recules instinctivement, lorsque tu comprends le petit jeu des taupes mutantes. Mais ton frère n'a pas l'air de s'en inquiéter, préférant saluer de loin l'inconnu. « T’es jaloux ? On dirait que t’adores les emplumés. » Okay, il a l'air de bien s'amuser seul. Tu t'éloignes alors de la scène pour jeter un œil au environ. C'est presque à l'autre bout du toit que tu vois une autre de ces créatures en bas. Bien occupée à creuser le sol. Tu ne vois même plus sa tête, elle est déjà enfouie dans l'énorme trou. Jusqu'où compte-t-elle aller ? Pas que tu sois un grand défenseur des humains, non. Mais ça t'emmerderait que des machins pareils viennent détruire l'endroit où tu crèches. Tu n'as pas le choix, tu dois t'en débarrasser. Et tant qu'à faire, autant s'occuper de la plus calme. Alors tu déploies à nouveau tes ailes. Et si ton dos a pu cicatriser légèrement, le sang coule à nouveau.

Tu décolles du toit, n'accordant plus la moindre attention à ton frère -il se débrouillera seul pour descendre de là-, et tu te places au dessus de la taupe toujours la tête dans la terre. Tu descends lentement et lorsque tu es à une distance raisonnable tu ranges tes plumes pour sauter sur le dos de la créature. Avec les mains enflammées, bien évidemment. Tu tombes sur elle, les poings en avant. Mais mauvaise idée, la douleur mêlée à la surprise la font sursauter et tu es projeté à plusieurs mètres derrière. Ton souffle se coupe brusquement au moment de la chute. Au même moment tu entends comme un bruit de démolition. Le cri d'une bête. Et puis plus rien. Enfin peut-être, mais ton attention est accaparée ailleurs. Tu n'as pas le temps de te demander ce qu'il peut bien se passer de l'autre côté de la patinoire. Ouais, la taupe a visiblement décidé d'abandonner son trou pour te manger. Tu supposes bien, elle fonce vers toi, la gueule grande ouverte. Tu te remets sur pieds difficilement pour déguerpir de là.




Between my pride and my promise. Between my lies and how the truth gets in the way. And things I want to say to you get lost before they come. The only thing that's worse than one is none. Fear is not afraid of you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t146-eks-endlessly



Messages : 376
Origine du personnage : Damné - masque
Alignement : Loyal mauvais
Emploi : Traficant d'armes



Your Soul
♠ Pouvoirs: Limbo • lvl 2 → Transfert de blessures, Masochisme
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The unfaithful

Message03.01.16 22:21




“Then the Grinch thought of something he hadn't before! What if Christmas, he thought, doesn't come from a store. What if Christmas...perhaps...means a little bit more! ”  — Dr. Seuss


Happy and horrible Christmas


Tu as presque de la peine pour ces deux créatures inférieures, tout juste bonnes à servir de mise en bouche aux Ankhegs. Persuadés d'être en sécurité sur le toit du bâtiment, ils osent te regarder de haut, dans l'espoir sans doute de te voir bouffé par les monstres. Que de déception pour eux, puisque tu ne fais pas parti de leur carte et, pire encore, ils ne prennent pas la peine de remarquer ton existence. Trop habitués à ta présence, ainsi qu'à celle des damnés, ils préfèrent s'occuper de la vermine qui rôde dans un monde qui n'est pas le leur. Et pour rien au monde tu n'échangerais ta position avec eux. Tu ignores royalement les remarques du berserker -cette bête infâme indigne de ton intérêt- pour te concentrer sur les Ankhegs, te demandant par quel moyen ils parviendront à rejoindre leur repas du jour. Et tu ne tardes pas à comprendre la combine, somme toute assez basique. Ils essaient tout simplement de détruire le bâtiment, pour emporter les deux victimes avec lui. Une idée banale, sans subtilité, mais qui peut fonctionner pour le berserker. A la condition que lui aussi ne se mette pas à sortir une paire d'ailes de son dos.

Tu quittes tes esprits pour t'apercevoir qu'un morceau de béton te fonce dessus, et tu as tout juste le temps de l'éviter. Le second morceau, cependant, s'écrase tout près de toi, projetant de nombreux éclats sur le visage et ton bras droit. Mais la douleur ressentie et le sang qui s'échappe des plaies ne sont rien en comparaison du spectacle qui s'offre à toi. Deux nuisibles mangés vifs, sans même que tu n'au bouger le petit doigt, voilà qui est parfait pour un homme comme toi. Car si Andraste préfère foncer dans le tas, tu es plus du genre à attendre, sournoisement, que la victime se pose à l'endroit voulu. Te permettant ainsi de tirer les ficelles d'un jeu dont le vainqueur est connu à l'avance.

Finalement, le bâtiment cède, quelques secondes seulement après le nouvel envol de l'emplumé. Tôt ou tard, tu finira pas par l'achever, et tu prendra beaucoup de temps et de plaisir. Mais pour le moment, ta cible prioritaire est et reste le berserker. Cette créature nuisible, qui ne mérite rien d'autre que l'extinction. Alors, dans un silence presque religieux, tu suis le chemin tracé par les Ankhegs, pour te trouver à quelques mètres de l'endroit où Faust aurait du tomber. Sa présence est parfaite. Le bras est douloureux, et tu as là la chance de pouvoir soigner tout ça. Ce n'est pas rien.

« Alors chien, on est abandonné par le blondinet ? »

Tu as finir par retrouver ton ennemi juré. Un de ces monstres incapables de se battre par eux. Et le voilà à ta merci. Qu'il semble tellement idiot, à genoux avec son arme stupide à la main. Tu ne lui laisses pas le temps de se relever avant de poser la main sur son épaule. Avant de lui infliger les blessures que tu as subi, lui ouvrant des plaies sur le visage et le bras, tandis que tes propres blessures s'estompent pour finalement disparaître.

« Tu peux mourir. »

Et tu t'éloignes, pour laisser les créatures continuer leur œuvre.




Dernière édition par Jaime Heisenberg le 05.01.16 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t280-jaime-h-long-live-to-the-k



Messages : 1264
Origine du personnage : berserker
Alignement : chaotique mauvais
Emploi : chef de la sécurité à l'Underground



Your Soul
♠ Pouvoirs: Cryokinésie - Ubiquité - Langage démoniaque - Hache de force - Ténèbres des Damnés - Ancre Dimensionnelle
♠ Forces & Faiblesses: Fort en tout, zéro faiblesse (problème ?)
avatar


The demoniac soul

Message04.01.16 22:30



Happy and horrible Christmas !


ft. Elyos&Jaime


Faust regarda son frère s'envoler. Ah, quel majestueux pigeon. Il n'a jamais été jaloux de ça enfant. Quand il voyait les ailes de sa mère, il rêvait de les arracher une à une et de les lui fourrer dans la gorge jusqu'à ce qu'elle s'étouffe avec. Il n'avait jamais touché à celles d'Elyos en revanche. Il suivit ce dernier du regard, et comprit qu'il comptait s'attaquer à une des bestioles. On croirait presque que ça l'inquiétait, cet assaut sur la ville. Il était tellement occupé à observer son adorable et joufflu petit frère que l'effondrement d'une partie du toit le prit par surprise. Sa hache disparut - il aurait pas fallu qu'il se la colle dans l’œil - et il tomba comme une pierre. N'était pas Selenim qui voulait, il avait appris ça il y avait bien longtemps. Mais il était Berserker, aussi. Fort, résistant, capable d'encaisser plus que sa part de douleur. Non pas qu'il rebondit, mais aussi rude que fut la chute, il se redressa, un genou à terre, en grognant. Bordel.

Il sentit une présence devant lui et releva les yeux pour voir sa Majesté Précieux se pencher sur lui et poser une main sur son épaule. Abaddon rua dans les brancards, sentant venir le coup fourré, et Faust lui-même n'appréciait pas qu'on le touche ainsi, pas avant qu'on lui ait payé quelques verres, quoi. Mais il ne s'agissait pas de ça, présentement. Soudain, la douleur et le sang, venus de nulle part. Il sentit les plaies s'ouvrir sur son visage et son bras, et en quelques mots brefs et emplis de rage, Abaddon lui expliqua ce qu'il s'était passé. D'accord, très bien. Un bras lui suffira. Il se souvenait très bien des promesses faites à Jolynn, plus jamais ça. Eh bien il était sincère, à ce moment-là, mais à présent, il allait devenir un menteur. Il se foutait bien de savoir qui attaquait qui et pourquoi, il ne voyait plus qu'une seule chose : le type, là-bas, qui se la jouait cape au vent dans le soleil couchant.

Il laissa Abaddon se déployer dans son âme. Il ne s’agissait pas de lui laisser les commandes. Abaddon n’avait pas plus de pouvoir, de force ou de rapidité que lui, il n’avait juste aucune limite. Non, il s’agissait de bien pire. Il sentit sa conscience se diluer, son champ de vision s’assombrir. Son corps se raidir, en attente de l’armure d’os familière. Ses yeux noircir, se transformer en deux puits de ténèbres. Une fois la transformation accomplie, il n’y aurait plus de retour en arrière, pour personne. Il y avait eu des fois où la transformation avait duré des jours, des semaines, sans personne pour le ramener à la réalité de ce qu’il était. Et puis si Elyos se pointait… Cette seule pensée suffit à l’arracher de son état de semi-conscience pour le rejeter brutalement dans sa propre existence. Il était lui-même, à la grande rage d’Abaddon. Mais ce serait trop simple. Et trop dangereux en même temps. Voilà pourquoi c’était chiant, les attaches, les sentiments. Ça vous plombait une tuerie. Faust résista à l’envie de regarder par-dessus son épaule pour voir ce que faisait Elyos, pour voir s’il avait vu, et se releva, invoquant de nouveau sa hache et marchant droit vers l’inconnu.

« T’en va pas déjà, ça commence à peine ! »

© kiri



the pretender.

In time or so I'm told I'm just another soul for sale... oh, well, the page is out of print. We are not permanent, we're temporary, temporary. Same old story. I'm the voice inside your head you refuse to hear, I'm the face that you have to face, mirrored in your stare. I'm what's left, I'm what's right, I'm the enemy. I'm the hand that will take you down, bring you to your knees. foofighters
(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t171-faust-all-right-then-i-ll-



Messages : 145
Origine du personnage : À l'origine de tout
Alignement : Tout et rien à la fois



Your Soul
♠ Pouvoirs:
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


SUPREME AUTHORITY

Message05.01.16 18:44


Event



Happy And Horrible Christmas!


Toutes obnubilées par la destruction du mur, les deux Ankhegs ne remarquèrent pas l'envolée du Selenim et l’apparition d'une arme mortelle entre les mains du Berserker. À peine avaient-elles réussi leur but qu'elles se mirent à fouiller dans les débris en quête des deux cadavres qui ne sont malheureusement pas présents.

Être attaqué de dos n'a jamais rien de bien amusant en plus de subir des brûlures extrêmement douloureuse. Ce n'est qu'une fois le Selenim expulsé violemment de son dos que l'énorme bestiole se retourne avec la ferme conviction de la réduire en tas de chair sanguinolente. Alors qu'il tente de fuir dans la direction opposée pendant qu'elle lui présente sa gueule grande ouverte, l'Ankheg le rattrape sans difficulté. Au lieu d'utiliser ses mandibules pour le découper, la bestiole soulève l'une de ses pattes avant pour la lui abattre au milieu de son dos. L'odeur du sang excite toujours les chasseurs. Le maintenir au sol pour le dévorer vivant le sera encore plus...

C'est qu'ils n'en auraient rien à faire de la destruction de la ville les deux autres créatures surnaturelles. Si les deux Ankhegs ignorent toujours le Damné, ce n'est pas la même chance qui est offerte au Berserker. Alors qu'elles utilisaient leurs mandibules pour déloger les ruines du bâtiment afin de mettre la main sur leur repas, ce fut la voix de la créature possédée qui leur indiqua sa position. Toutes les deux prêtes à passer à l'attaque, l'une prit pour cible son flanc droit et l'autre son flanc gauche. Il n'y aura pas de quartier pour cet homme. Elles lui arracheraient d'abord les bras et ensuite la tête avant de l'avaler comme le pauvre sac de chair qu'il est.   


À savoir:

- Le but est d'empêcher les créatures de s'éparpiller dans la ville.

- L'ordre de passage est le suivant:
Elyos
Jaime
Faust
Le Synarque

-Il reste trois Ankhegs vivants. Une créature a des brûlures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com



Messages : 883
Origine du personnage : selenim samaëlien
Alignement : neutre
Emploi : conseiller conjugal



Your Soul
♠ Pouvoirs: ϟ Persuasion ; peut convaincre n'importe qui de faire n'importe quoi tant que c'est non mortel, qu'il est suffisamment concentré et que la victime est moralement affaiblie. ϟ Lumière ; aveugle qui le regarde. ϟ Poings de feu ; mains enflammées. ϟ Bouclier divin ; bloque toutes les attaques. ϟ Terre meuble ; provoque des sables mouvants sous les pieds de la victime.
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The offspring of angels

Message05.01.16 19:10


Bon, la fuite n'a pas été la meilleure de tes idées. Mais au moins, tu n'as pas été assez stupide pour sortir tes ailes pour t'éloigner de là. Oui, c'est une chance, puisque le coup que tu reçois dans le dos aurait pu te tuer si tu avais eu les plumes à l'air. T'es sûr de saigner en plus d'avoir presque les os écrasés sous sa patte. Mais non, ce n'est pas aujourd'hui que tu vas claquer. Une promesse silencieuse faite à toi-même. Mais terriblement, sincère. Tu te remets à briller d'un éclat si merveilleux, si imposant, si majestueux. Hein quoi ? Ah oui, tu as une bestiole à éliminer. L'aveuglement de la taupe mutante l'a suffisamment fait relâcher la pression sur ton pauvre corps pour que tu puisses rouler sur le dos. Vacherie, la douleur est forte. Mais tu t'en occuperas plus tard. Toujours rayonnant, tu fous tes doigts en feu sur la patte immonde du monstre. Ah ? C'est un cri de souffrance qui parvient si mélodieusement bien à tes oreilles ? Tu t'acharnes sur la  seule partie de son corps qui s'offrent à toi. C'est long, trop long. En plus elle s'agite la salle bête.

Il te faut de longue minutes d'insistance pour la voir cramer entièrement. Parce qu'une patte en moins n'est pas suffisante. Tu dois l'enflammer de partout pour la tuer. C'est ce que tu fais, avec un talent fou, te servant toujours de ta lumière pour l'entraver. Tu ne t'amuses néanmoins plus à jouer au rodéo sur son dos. Non, un tour t'a suffit. Tu t'y attaque les pieds bien au sol, évitant les cinq autres qui lui restent et qui manquent de t'écraser.

Mais c'est fait. Enfin. L'agonie a été trop lente, ton combat interminable. Et pourtant, ça y est. Le machin ne bouge plus, tu l'as eu. Il ne reste que son corps fumant à côté de toi. Tu vas pouvoir … Ah ? Qu'est ce qui t'arrive ? Tes genoux s'écrasent par terre brusquement. Ouais, t'es un peu crevé, un peu blessé et peu importe ce que tu penses être, tu n'es ni invisible, ni dieu. Tu n'as qu'à t'allonger là un moment, le temps de récupérer un peu. Le temps que ta génération s'occupe au moins de ton dos meurtri. L'épuisement et la souffrance ne t'empêchent pas néanmoins d'afficher un air satisfait sur ton visage de vieil adolescent. Après tout, tu t'en es débarrassé sans l'aide de personne. Bravo à toi. Quelle incroyable démonstration de force.




Between my pride and my promise. Between my lies and how the truth gets in the way. And things I want to say to you get lost before they come. The only thing that's worse than one is none. Fear is not afraid of you.



Dernière édition par Elyos K. Seldzar le 12.01.16 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t146-eks-endlessly



Messages : 376
Origine du personnage : Damné - masque
Alignement : Loyal mauvais
Emploi : Traficant d'armes



Your Soul
♠ Pouvoirs: Limbo • lvl 2 → Transfert de blessures, Masochisme
♠ Forces & Faiblesses:
avatar


The unfaithful

Message05.01.16 20:16




“Then the Grinch thought of something he hadn't before! What if Christmas, he thought, doesn't come from a store. What if Christmas...perhaps...means a little bit more! ”  — Dr. Seuss


Happy and horrible Christmas


Un pas de recul. C'est le seul effet que te procure la vision qui s'offre à toi. Et tu ne peux t'empêcher d'afficher un grand sourire face au spectacle que te propose le sac à démon. Ainsi donc, il lui suffit d'une misérable blessure pour perdre le contrôle et péter les plombs.  Finalement, tous ceux de son espèce sont pareils. Faibles, pathétiques, incapables de se gérer. Toujours à la recherche de la violence, sans aucun but dans leur misérable vie. Les tuer est presque un acte miséricordieux. Oui, voilà, en les tuant, tu es en fait le sauveur de ces âmes souillées par le démon. Pauvres nocturnes devenus victimes de leur addiction. Mais n'ont-ils pas eux-mêmes invité le démon en buvant le sang ? Si, et c'est bien la raison pour laquelle tu ne peux décemment pas faire confiance à ceux qui sont pourtant tes alliés.

Toutefois, cette scène te lasse rapidement. Tu sais, en toute objectivité, que tu n'as pas les armes pour lutter contre lui. Pas sous cette forme horrible. Alors tu fais demi-tour, et tu t'éloignes. Les ankhegs pourront toujours lui faire la peau. Mais il t'interpelle, alors que tu es déjà à quelques mètres de lui. Et sa voix n'a rien à voir avec celle qu'ont habituellement les berserkers transformés. Tu ne peux t'empêcher de faire un tour sur toi-même, pour l'observer. La transformation annulée, il se dirige vers toi, son arme revenue entre ses mains. Et tu rigoles.

« Oui, ça commence à peine. Mais ne te disperses pas, chien. »

Tu reprends aussitôt ton chemin, la destination déjà bien établie dans ta tête. Sans même chercher à voir s'il te suit ou non. Tu sais de toute façon qu'il n'a pas le temps de te suivre. Les deux ankhegs lancés sur lui étant un bon frein à sa progression. Et alors qu'il se démène pour survivre, tu prends le temps de faire le tour du bâtiment en partie détruit, à la recherche de l'emplumé. Et tu arrives juste à temps pour voir la lueur presque aveuglante s'évaporer, et le Selenim chuter au sol. L'ankheg mort à côté de lui.

« Toutes mes félicitations, Selenim. »

Arrivé à sa hauteur, tu t'accroupis devant lui. Qu'il te semble pathétique couché ainsi sur le ventre, le souffle court. Encore un qui ne sait pas se maîtriser, et qui croit que tout utiliser d'un coup est intelligent. D'un geste sec, tu le retournes sur le dos, le regard plongé dans le sien. Oui, pathétique, il l'est. Mais plus pour bien longtemps. Tu lui saisis la tête avec force, comme pour mieux l'empêcher de la bouger, tu continues de fixer ses prunelles jusqu'à entendre un bruit de plus en plus lourd, de plus en plus proche aussi. Jusqu'à ce qu'ils apparaissent tout autour de vous : des centaines d'ankhegs, leurs mandibules se heurtant dans un cliquetis devenu brouhaha.

« Combien peux-tu en abattre avant de succomber ? Ou osera-tu sortir ces si belles ailes que tu portes ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morsultima.actifforum.com/t280-jaime-h-long-live-to-the-k






Contenu sponsorisé

Message

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT - Happy And Horrible Christmas!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Merry Christmas!!
» une Signature horrible
» 04. Happy Birthday, Cat.
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORS ULTIMA :: 
Can't get enough
 :: 
L'historique
 :: 
RP saison 1
-